Services spécialisés

Actual photo

Enfant âgé de 14 ans

Age progressed photo

Vieillissement de
portraità 16 ans

Vieillissement des portraits

Le procédé est à la fois un art et une science qui permet à un portraitiste judiciaire de faire un portrait d'un enfant porté disparu à partir de photographies.

Lorsqu'un enfant est porté disparu, il est essentiel que l'enquêteur ait une description complète et dispose de tous les renseignements pertinents sur l'enfant. Si la disparition remonte à plusieurs années, la photographie originale perd de son utilité. L'enquêteur doit avoir une photographie à jour de l'enfant pour vérifier les observations de personnes qui l'auraient aperçu, publier des avis de recherche et des affiches, et se lancer sur de nouvelles pistes.

Les Opérations du CNPDRN ont pour but d'aider les services de police à l'échelle nationale et internationale à chercher et à ramener des enfants disparus. Cette technologie peut permettre d'aider plus efficacement les services policiers du Canada.

Afin de profiter du service de vieillissement des portraits, qui est disponible en tout temps aux services de police du Canada, il suffit de communiquer avec les Opérations du CNPDRN.

Voici les critères à suivre pour une demande du vieillissement d'un portrait

  1. L'enfant doit avoir au moins deux ans.
  2. L'enfant doit avoir été porté disparu depuis au moins deux ans.
  3. Il faut des photos de l'enfant, de face de préférence, prise le plus près possible du moment de sa disparition.
  4. Il faut fournir des photos des parents biologiques ainsi que des frères et des sœurs à l'âge auquel on voudrait vieillir le visage de l'enfant.
  5. Il faut fournir des photos des parents biologiques ainsi que des frères et des sœurs au même âge que l'enfant avait lorsqu'il a été vu pour la dernière fois et, si possible, à peu près dans la même pose.
  6. Les photos peuvent être en noir et blanc ou en couleur.
  7. NE PAS faire de marques sur les photos. Toute observation doit être faite sur une feuille de papier séparée (p. ex. essayer de montrer une cicatrice).
  8. Les meilleures photos sont celles prises à l'école. Pour que le portraitiste judiciaire obtienne une bonne ressemblance, il est préférable d'envoyer le plus grand nombre de photos possible.

Programme de transport et de réunification

Le programme vise à aider le parent ou tuteur, qui ne peut absorber les frais de transport de l'enfant retrouvé, à ramener l'enfant au Canada ou auprès de sa famille.

La Fondation Air Canada a généreusement accepté d'assurer le transport de ces enfants au besoin. Sans cette aide, le programme n'existerait pas.

L'admissibilité au programme dépend des conditions suivantes :

  1. La demande de transport doit provenir du service d'enquête ou de l'autorité centrale de la province de résidence de l'enfant.
    • Un organisme d'application de la loi qui fait enquête relativement à une plainte d'enlèvement d'enfant;
    • Un représentant d'une autorité centrale canadienne, conformément à la Convention de la Haye sur les aspects civils de l'enlèvement international d'enfants;
    • Un organisme désigné par les Opérations du CNPDRN.
  2. Le service demandeur est responsable d'évaluer la situation financière de la famille et de déterminer si le transport de l'enfant doit lui être offert (c'est-à-dire décider si la situation financière est telle que les frais de transport de l'enfant ou du parent sont hors de portée).
  3. L'aide sera limitée aux cas d'enlèvement d'enfant, y compris les cas où l'enfant est enlevé par un parent ou tuteur.
  4. Le programme servira :
    • Au transport de l'enfant enlevé jusque chez lui;
    • Dans le cas de jeunes enfants, au transport aller-retour du parent qui sera réuni avec son enfant jusqu'à l'endroit où se trouve l'enfant victime d'enlèvement, et ce, afin de lui permettre de l'accompagner pour son retour à la maison.
  5. Dans certains cas, le programme servira à aider une personne autre que le parent à aller chercher l'enfant pour le ramener à la maison.
  6. Si le parent qui désire être réuni avec son enfant se déplace pour aller chercher ce dernier, le service demandeur doit faire tout en son possible pour s'assurer que le parent pourra obtenir la garde physique de l'enfant et que l'enfant peut être retiré légalement du territoire où il se trouve, si une ordonnance de retour est en instance ou a été portée en appel, s'il existe des empêchements juridiques au retrait légal de l'enfant, etc.
  7. Le service demandeur doit voir à ce que tous les documents nécessaires soient en règle, c.-à-d. l'ordonnance de garde; le passeport; le certificat de naissance de l'enfant.
  8. Aucune aide ne sera apportée pour transporter un parent qui a enlevé l'enfant, même si c'est lui qui accompagne l'enfant pour son retour à la maison.

Les arrangements ne seront pris qu'après avoir reçu confirmation que l'enfant peut être retiré légalement et a été confié à la garde des autorités locales. Le parent ou tuteur doit pouvoir obtenir la garde légale de l'enfant dès son arrivée.

Note:

Les Opérations du CNPDRN ne rembourseront pas les parents qui ont déjà fait des arrangements de voyage par avion. Tous les arrangements de voyage doivent être faits par l'intermédiaire des Opérations du CNPDRN.

Facial approximation - step 1

Début

Facial approximation - step 2

En cours

Facial approximation - step 3

Complété

Portrait approximatif

Un spécialiste de l'imagerie faciale judiciaire ou un artiste judiciaire est un outil indispensable qui assiste la police à résoudre leurs enquêtes.

Un « portrait approximatif », souvent désigné sous le terme de « reconstitution faciale », est un processus fondé sur le fait de reconnaitre qu'il existe un lien prévisible entre le crâne et les tissus mous qui le recouvrent. Cette technique d'identification doit être envisagée lorsque l'on n'a pas pu identifier la victime à l'aide des autres méthodes traditionnelles (empreintes digitales, comparaison de l'ADN, fiches dentaires). Cette technique est utilisée lorsque les traits faciaux de la personne décédée non identifiée sont disparus (le corps est à l'état de squelette), sérieusement endommagés, ou décomposés au point de ne plus permettre de reconnaître la personne.

On doit parler de portrait approximatif, car on n'obtient jamais une représentation exacte de la personne à partir d'un crâne puisqu'il existe trop de variables. Cette méthode permet d'obtenir un visage dont les proportions et les traits faciaux sont semblables au type de visage que la personne avait de son vivant. Le résultat final est fourni au public pour avoir des renseignements, et dorénavant assister aux enquêteurs à résoudre leurs dossiers.

Date de modification :